Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

récit d'actions raéprifables . d'une baffe jflatterie, d'une fupplicationpufillanime ^ d'une foibleffe fervile k fupporter des offenfes groffières , fait froncer le nez comme fi 1'odorat étoit bleffé par une odeur défagréable ; & lorfque le mépris eft porté au plus haut point, il fe manifefte par un crachement, ou du moins par 1'exclamation Fi! qui 1'indique j comme fi 1'on vouloit purger la bouche d'humeurs putrides & peftilentielles. D'autres maux font très-réels & méritent toute notre attention ; nous tremblons paree que nous comparons leur grandeur avec notre petiteffe , & leur force avec notre foibleffe ; mais nous fuyons un objet dégoutant a caufe de 1'idée que nous nous formons des imperfections propres &j inhérente s a fa nature : il nous occafionne de la répugnance fans exciter notre crainte ou notre attention j & voila fans doute le motif obfeur de la métaphore dont je viens de parler.

Je terminerai cette lettre par vous faire obferver en paffant que le jeu de la crainte eft auffi très-motivé, lorfque le mal qu'on redoute dépend de la volonté d'un agent libre, & que dans ce cas les motifs en différent beaucoup fuivant

Sluiten