is toegevoegd aan uw favorieten.

Œuvres primitives de Fréderic II, roi de Prusse, ou Collection des ouvrages qu'il publia pendant son règne

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

flSa EpiTmt r AMiuÈms.

Assaisonnés de cent impertinences; C'est l'abrégé de tout votre discours. Quand il vous plalt * l'fisprit de prétencJre Alors vraiment il fait beau vous entendreJe crois revoir ces plats origmaux, Tympanisés de femelles pédantes' Sans jugement, afiichant les sav.antes, Que nous peignit de ses maitres pinceaux, Le grand Molière en ses pièces charmantes Ou sa critique enfantant des bons mots En mille endroits a foudroyé les sots '

Tremblez, tremblez, bégueules insipides * La beauté passé et 1'age arrivera, Qui sillonnant vos fronts flétris de rides Tous vos attraits k jamais détruira. De leur miroir, lorsqu'il présentera Des teints plombes, des visages li vides Des yeux éteints, des paupières humid'es , Louche sans dents et cheveux grisonnans, Dans la fureur qu auront ces Euménides La glacé, hélas > dans leurs emportemens, Sera brisee en cent mille fragmens Ah, quel dépit! ce teint, plus beau qu'albatre öe jaunira; plus de roses, de lis; Ni plus d'amant de charmes idoMtre • Vieilles laidrons n'ont plus de beaux Tircis En vain tout 1'art rafhné des ruelles Pompons brillans, mèlés de fleurs nouvelles, Pareront-ils vos attraits surannés; L'ajustement et les atours des belles Bien loin d'orner vieilles sempiternelies, Semblent jurer avec des fronts fanés. Am0ur co1uet plane sur vos tétes,