is toegevoegd aan uw favorieten.

Œuvres primitives de Fréderic II, roi de Prusse, ou Collection des ouvrages qu'il publia pendant son règne

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

E PIT HES FAMILIE RE 5. ü33

Qui vous protégé aux bals, soupers et fêtes,

Qui de vos yeux nous décoche ses traits ,

De ces beaux yeux s'enfuira pour jamais.

Jeune beauté paroit toute adorable ;

Vieille guenon du public est la fable :

De vos vieux jours je plains raflliction;

II n'est alors aucun moven de plaire,

Hors que ce soit la conversation ;

Mais sans esprit comment y brille-t-on ?

Yieille bégueule , ennuyeuse commère ,

En ne faisant que contes de grand'iuère „

JV'attire pas la foule des chalans;

Du vestibule, une odeur pestifère

Dégoütera vos tristes courtisans,

De 1'air impur, de i'affreuse atinosphère,

Que sans relache exhale le cautère.

Dieu sait comment les Cbazots de ces temps, Les damerets , les jeunes Ferdinands, Gens nés moqueurs et très-peu cbaritables,

Plaisanteront vos faces vénérables; Quand requinquant vos spectres ambulans , II vous plaira de faire les aimables : • Oui, votre porte ouverte a vos galans, Par leur concours ne sera plus usée ; Vous en serez la fable et la risée, Et je vous vois regretter les rigueurs, Dont k présent, exercant vos caprices, Vous dédaignez cette foule de coeurs Dont vos amans vous font les sacrifices j Et je prévois que vos attraits usés, Voyant déchoir leurs folies espérances, S'abaisseront a faire des avances A ces amans a présent méprisés;