is toegevoegd aan uw favorieten.

Oeuvres posthumes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

mtt HISTOIRE

oü il fut averti d'éviter pour fe rendre a Berlin Ie chemin pu le pays de Hanovre. On lid indiqua fine route plus füre qui menoit par 1'Eichsfeld 4 Ilalberfladt. Le Maréchal, imbtt de lpn caractére d'Anibafladeur & du titre de I^fince d'Alla. magne, rejota cet avis, & par une fuite de cet -aveugiemetrty prkle-chemin ordinaire. A'beirïe arrivé ■ t-il a Elbingerode, que dés dragons hanovriens l'arrêtent; il a Ia préfenced'efprk dedéchirer *ogs fes papiers. On le'mèhè en triomphe a Hanovre, oü ie conleil s'applaudit d'avoir pris Tin Maréchal de France', fhömme de confiance de la ligue de Francfort, enfin tin homme qui jofloit uö fi grend'róle en Eupopeic il eft transféré en Angleterre; on lui donnepourprifon lechateau de Windfór, oü'itrefle quelques mois, & H n'eft échangé qu'aprè* la bataille de Fontenoy. La fierté du Roi de Fiaricê fouffroit de 1'alTront que les Hanovriens lui faifoient dans la perfonne de fon ambaftadeur. On difoit a Verfailles que les. Hanovriens avoient manqué dans cetre occafion au' refpeét dü a la majeflé impériale & au droit des gêHS, en arrêtant fur les grands chemins & comme un voleur un homme revêtu d'un caraclère public. On difoit a Londres qu'après la déclaration de guerré, tout officier fiancois qui pafibit fans pslfe-port fur les terres du Roi d'Angleterre, pouvoit être artêté de. bon droit: qu'on rcgmloit le Maréchal de Belle, lil» conimVOfficieV &'ton comme Ambaifadeur, ce caraclère n'étant point iudélébile & n'étant valable qn'a ia cour oü le-.