is toegevoegd aan uw favorieten.

Oeuvres posthumes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

BE MON TEMPS. S27 combinanc le mouvement de cette armée & la fuite précipiiée du Roi de Pologne & de fes enfan», il paroiiïbit évidemment que *** ne vouloit point la paix. Pour être donc plus a portée d'anéantir les projets d'ennemis anffi öcharnés, le Roi tranfporta fon quartier a Bautzen, & M. de Lehwald fe porta furKcenigsbruck a un mille de Meiflen. En attendant Sa Majefté répondit au Sr. Villiers, qu'elle avoit fait venir le- Comte Podewils auprès de fa perfonne, pour faciliter tout ce qui pourroit contribuer a la paix; qu'elle fe flattoit que le Roi de Pologne voudroit bien également nommer un de fes miniftres, pour qu'on püt mettre la derniêre main a cet ouvrage falutaire, & que les préliminaires fignés mettroient fin aux hoftilités; que pour -partiele des fourrages & des contributions dont on devoit indemnifer , le Rol pourroit évaluer également les dégats que les troupes faxonnes avoient fairs en Siléfiêy mais que le plus Iur feroit de rayer entièrement cet article. Le Roi ajouta qu'il efpéroit que les" miniftres de Ruffie & de Hollande voudroienc bien fe rendre les garans de ce traité dé paix, & fe plaigiiit du départ du Roi de Pologne comme d'une démarche peu amiable, injurieufe il fa fafon de penfer,& de mauvais augurepour' la négociation entamée. *** avoit conduit fon maïtre a Prague, pour 1'obféder plus libreinèn*& 1'empêcher de voir les malheurs de la- guerre & d'entendre la voix de fa patrie gérnifianté; i( Vouloit ls maintenir par le fecours dés Aatri--