is toegevoegd aan uw favorieten.

Oeuvres posthumes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DE S E PT A TJ S.

11 fembloit que par un fingulier deflin de cette; campagne, les petits avantages des Pruflïens dusrent conftamment étre contrebalancés par des perms confidérabïes. Ce Géneral Nugent même , qu'on venoit de prendre a cette fortie , appfU au Roi que la ville de Glatz avoit été prife par M. de Harfch. Quelque incroyable que fiat cette nouvelle, ou en eut bientót la confirmatiou de Siléfie.. La nuit du si au ss. M. de Harfch avoit ouvert la tranchée devant la place. D'O, qui en étoit Commandant, avoit une garnifon de 5 bataillons & toutes les mmiitioHs de guerre & de bouche néceffaires pour foutenir un long 'fiége. L'ennemi avoit appuyé fa première parallèle a Scherlendorf proche de la Neifl'e, d'oü, en faifant le tour de la ville bafle & du chateau, elle alloit appuyerHi gauche devant la maifon du Baron Pilatti. Le Général Harfch fe préparoit a faire deux attaques , 1'une fur la ville baife vers la porte de Bohème, & 1'autre au chateau fur le Feld-Thor. A peine quelques canons furent-ils en batteries, que Ié* affiégeans voulurent délogerles affiégés d'une fléche' 3 laqueUe M. de Fouquet avoit donné le nom de Crue, a caufe de fa forme longue & de fa gorge étroite. Cet ouvrage creufé dans le roe nedemandoit que d'ètre défendu pour arröter l'ennemi des' femaines entiéres. Mais a peine les Autrichiens fe préfentèrent- ils pour 1'attaquer, que les afliégéS' Jftchérent le pied & s'epfuirerit. Is fe fauvèrent par la barrière; l'ennemi les fuivit chaudement 5 ceux' D 3