Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

15# CORRESP-ONDANCE.

cet égard. Nous vivons encore un peu de notre aneienne réputation littéraire "j. mais cette vie précaire ne durera pas long-temps, & nous.finironspar étre a tous égards la fable de 1'Europe ; c'eft dom,mage, car nous étions- faits pour être aimables.

V. M. ne veut donc pas encore donner a la for» bonne, ou lui procurer au moins par 1'entremifa de Muftapha la petke mortification de voir rebatir ce temple qu'eile feroit un peu embarraffée de retrouver debout? Je me foumets a tour pour laplus grande gloire de notre fainte religion, qui eft pourtant plus-intolérante & plus perfécutrice que jamais. Dieu-merci, je ne verrai pas encore long-temps ces maux; des infomnies presque continuelles m'ar.r ncncent une difpofition inftammatoire qui fe terminera vraifemblablement par me faire prendre corw gé de ce meilleur des mondes pofiibles. Je me confolerai fans peine, fi" le fatum, daigne ajouter aux jours précieux de V. M. ce qu'il parott vour loir retrancher aux jours très-inutiles du piusüncè.re, du plus reconnoifTant, ck du plus dévoué de fes admirateurs. C'eft avec ces fentimens & avecle plus piofond refpeci que je ferai.toute ma vie &c

A- Paris , ce 20 Novembre 177»

Sire,,

Pénitré, comme je le £uis», de& fëntimfini auiE

Sluiten