Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

OU DES PROVINCES UNIES, Liv. XXXIII. Sect. XIIL 517

fa mort, les Jéfuites engagerent le Nonce du Pape de lui faire encore oréfenter le formulaire , qu'il ne voulut figner quavec la diflméhon du fut & du droit; c'eft-a-dire qu'il condamna les cinq propofitions prét'endues extraites de Janfénius, purement & firoplement, dans quelque hvre au'ellesfe trouvent; mais il ne jura pas qu'elles fuflènt dans le hvre oc lanlénius , doutant qu'elles y foient & ne les y ayant jamais trouvees. Cc n'étoit pas afièz pour les Jéfuites de condamner les propofitions; ii falloit encore jurer, conformément au formulaire, qu'elles étoient dans 1'ouvraee de Janfénius , quand même on auroit été alfuré de ne les y -voir rmais lues: ce qui reflèmbloit beaucoup a un parjure. L Inquilition le déclara, après fa mort, indigne de la fépulture eccléfiaftïque & défendit aux fidéles de prier Dieu pour lui. Dèsdors ia Cour de Rome cefla de 'recoimoitre le Chapitre d'Utrecht & de Haarlem. Cock ne foutint plus leurs droits. Les Etats de Hollande 1'ayant décrété pour avoir mfulte le Penfionnaire Heinfius, il fe retira a Rome,ou Clément XI le fit fon Coadiuteur Les Chapicres furent déclarés déchus de leurs pouvoirs; on ennmades négociations, qui furent fuivies de nouveaux troubies; le Clergé de Hollande ne fut point écouté. Bufii, Nonce de Cologne, nomma un Chanoine de cette Eglife pour gouverner celle de Hollande: les^ Etats s'v oppoferent, jufques a ce qu'il fut élu en la maniere accoutumee ; le Chanoine de Cologne répandit des libelles contre les Pafiems de 1 Eglife de Hollande , les. traita d'hérétiques & de rebelles a 1 Eglife. Un déchaina des moines , troupes auxiliaires des Jéfuites, qui fomenterent le fchifme- les Catholiques fe déchiroient mutuellement (i) ; le tout parceque les uns afiuroient & que les autres nioient que cinq propofitions qu'ils condamnoient tous, fuflènt dans un livre imprimé , que tout le monde pouvoit confulter.

Cependant les Chapitres proteftoient contre leurs accufateurs, ils réclamoient leurs droits, repréfentoient au Pape la néce-Tué d'établir un Evè que élu felon les formes ordinaires par le fuffrage des Chanoines. Dan Ja difette de Curés, un Evêque de Dublin ordonna douze prêtres pom 1'Eglife de Hollande. Le Nonce de Bruxelles les cita k fon tnbunal. Lei plu? habiles docleurs de Sorbonne, les plus favans jurifconfultes , toute la faculté de droit furent confultés & déciderent en faveur de 1 Eghfe d'Utrecht, qu'ils regarderent comme une vraie Egli'ë : iis penfoient que le Chapitre métropolitain n'avoit pu perdre fes droits, malgré la vacance du fiege La Cour de Rome & les Jéfuites n'en continuerent pas moini leurs vexations. Alors le Chapitre d'Utrecht appeila du Pape k 1'Eghfi Univerfelle. Plufieurs Evêques de France n'héfiterent pas k donner le ordinations fur les démiflbires des grands Vicaires du^ Chapitre, qui, fu les refus réiterés du Pape de donner un Evêque a 1'Eglife de Hollande nomma au fiege vacant Corneille Steenoven, Chanoine & grand Vicaire Son éleétion fut envoyée a Benoit Xïll, qui refufa la confirmation Steenoven fut facré par 1'Evêque de Babylone, qui fe trouvoit a Ucrecht

O Rac. Hift. Ecc. ubi fupra,

Ttt $

Hift. de Hollande.

1697 > Mques a nos jours.

t

>

Sluiten