Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 35 )

Privileges du mois de Février 1420. fuivant Ie quel arcicle 26? les Bourgeois de Bruxeïles ont le droit non feulement d'avoir des armes chez eux, mais de les porter librement dans la Ville, & dans toute Pétendue de Pammanie.

En outre ils ont auffi dans des failons le droit de la chafïe aux armes a feu fur une partie de Ia Cuve de cette Ville, & ce feroit les vouloir mettre en parallele avec le commun du Militaire: ce qui ne fe peut pas.

Ainfi que d'après ces obfervations, il eft trés fenfible & même evident, que les arrangemens, que le Général Commandant auroit pris ne peuvenc avoir lieu étant direétement contraires aux Privileges, & a la conflitution de cette Ville.

Quant a notre remarque faite en troifiéme lieu rélativement a votre dite répréfentation, que les intentions de Son Excellence font que les gardes de la Ville, lors qu'ils font en faétion a un pofte quelconque depofent leur fufil dans leur gueritte , ou dans le lieu de leur garde & ne foyent munies que d'un fimple baton , nous ajouterons aux raifons que vous avez alleguées : que c'eft pour fatisfaire aux ordres du Gouvernement, que vous avez etabli ces ftipendiaires paree que nos Agregés lui donnoient de 1'ombrage; il ne voaloit plus qu'ils nous aidaffent encore. j

Tout le monde en général, & un chacun en particulier a fait tout ce qu'il a pu pour donner cette fatisfaétion a Son Excellence le Lieutenant Gouverneur Capitaine général par interim de PaysBas; on propofa, que Sa Majefté 1'Empereur attachoit a la fuppreffion de nos Agregés ^une mar-

Sluiten