is toegevoegd aan uw favorieten.

Considérations sur quelques intérêts de l'Europe.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 4}

trop dédaigner encore Je pouvoir des opiniofls. Mais 1'exemple de la France, les dogmes cffrayans qu'elle s'eflbrce d'accre'diter univerfcllement, les avertiffent d'une manière terrible de fonger enfin au falut de 1'luimaniré, au moins au leur, Croyons qu'ils déployeront inceflamment toutes les reflburces des armes & de la terreur, pour aller conjurer le maléfice & 1'anéantir dans fon foyer. II elt impoffible de leur faire I'injure d'en douter.

Un nouveau fiftême nakra de ce me'morable événement. Après avoir vü fe former Je deflein d'une coalition des peuples contre les fouverains, on vcrra fe cimenter d'une manière indeftructible, une union des fouverains pour fe fecourir xnutuellement contre les entreprifes de leurs fujets refpectifs; & depuis le Palus me'otide jufques aux colonnes d'Hercule, un feul village ne pourra murmurer contre le collecteur de fes impofitions, fans avoir toutes les puuTances dc 1'Europe pour ennemies. Ce difpofitif ouvre a la méditation une perfpeftive allarmante; mais il eft Ia digue contre la dévaftation univcrfelle: il eft donc necelTaire, indifpenfable. Telle efi; 1'etreinte dans laquelle les prédicans de liberte' & d'e'galité auront conduit les habitans de la plus belle partie de la terre.