Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

154 Des États-Unis

ers, les agioteurs , les fpéculateurs d'affaires obéiflent fidellcmcnt. On voit que 1'argent eft 1'ame de toutes leurs opérations, qu'ils habitent un pays, mais n'ont point de patrie; que leur cupidité fe communiqué infenfiblement a tous les citoyens, qui ayant toujours de nouveaux befoins ne peuvent jamais avoir affez de fortune. Confidérant' enfuite le commerce en homme d'Etat, il prouve trés bien qu'il ne donne & ne peut donner a un peuple qu'une puiflance paflagere Sc momentanée. Cette opuI lence dont il eft fi. fier, difparoit promptement; par ce que les frais d'un riche commerce étant augmentés , on abandonne fes propres marchandifes pour courir après celles d'un peuple pauvre oü la main - d'ceuvre eft a bon marché. Alors on accufe les adminiflrateursde fottife oude négligenee,parccce que le commerce eft: détruit & que

Sluiten