Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

en nivekses Villes. ïyt

i tifte que la Ruffie ) & Pétersbourg en partiI culier) devra le très-ingénieux & très-beau ,1 monument , confacré a la gloire du plus I grand de fes maitres. L'Impératrice régnanI te, pouvoit difficilement faire un meilleur l|choix : il eft aujourd'hui peu d'artiftes en 1 Europe, plus dignes d'exécuter les divers | monumens qui vont embellir Pétersbourg ; 1 & qui, en éternifant fon gout éclairé pour Jlles arts, tranfinettront a la poftcrité , la ■•• fplendeur de fon règne, & fa haute munifi.1 cence.

J La Salle Je Spectacle eft jolie. L'Höpital .1' Bourgeois eft bien bati & fort riche : PHópiJ tal Militaire, & les Cazernes, fontégaiement .1 très-bien.

.1 Les Fortifications qui défendent cette l| place, embrafient un terrain immenfe : on •I leur accorde généralement un grand mérites .1 La Citaddle eft petite, mais très-forte; plu.1 fieurs forts la foutiennent. L,'Arfenal, eft un ildes plus confidérables & des plus beaux du ■ royaume; il mérite afiurément d'être vu. •I' Le Pont du Rhin a auffi fon mérite ; il eft ■Iformé par une longue chaine de bateaux. 1 Le Fort de Keil, couvre, en quelque forte 1 la tête de ce pont qui joint la rive droite du I fleuve : ce fort (qui appartient a PEm-

Ipire ), eft par lui-même aüez peu de chofe. Les Promenades pratiquées fous le canon de la place, font, on ne peut pas plus agréables & très-bien tenues; de préférence celle u qu'on appelle de Contades, a 1'extrêmité de j laquelle il s'eft établi des Bains publicst très-décemment, très-proprement montés.

H ij

Strr.sboirrpt,

Sluiten