is toegevoegd aan uw favorieten.

Idées sur le geste et l'action théatrale.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 23i )

plus long-tems. « Iel, dit Rémond de 33 Sainte - Albine , 1'amour de cette 33 princeffe fe transforme en fureur. 33 La il n'y a point d'intervalle entre 33 les deux mouvemens , & le paffage j> de 1'un a 1'autre n'a point befoin de is nuances intermédiaires. Par-tout le » changement n'eft pas auffi fubit. Orj3 dinairement une paffion ne détruit 33 pas fans quelque combat une paf33 bon contraire ; & lorfqu'il s'agit de 33 peindre le procédé qu'a eet égard 33 fuit la nature , le talent de nuer les 33 paffages eft néceffaire aux coiné»3 diens (ï) ».

D'abord il eft faux que 1'amour de • Phèdre fe tourne en fureur , ou il faut que Rémond de Sainte-Albine ait donné a ce mot un fens différent de celui qu'il a ordinairement. II eft vrai que fon trop long difcours commence par cette exclamation i

— Ah cruel ! tu m'as trop entendue'. Je t'en ai dit alTez pour te tirer d'erreur. Hé bien ! connois donc Phèdre & toute fa fureur !

(i) Le Comédien ■, pa-ge -ioy,

* 4