Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 225 )

pu féfifter aux juftes reproches de ce bon Roi. Chacun en fentit la force & la vérité, chacun vit avec douleur combien, dan fon injufte opinion, il avait mal apprécié les vertus de eet excellent prince. Ce qui tendait ce reproche plus vif & plus fenfible c'était le fouvenir des delfeins criminels que des craintes mal fondées avaient fait former contre le Roi & fa familie.

Mais le philofophe, en jugeant la conduite des anglais, appercevra Te principe de ces affe&ions diverfes. Les habitans de Pelew, élevés a 1'école de la nature, ne fuivaient que fes douces impulfions; ils étaient ouverts & fans déguifement. Incapables de mauvaife foi, ils ne la craignalent ni ne Ia foupconnaient dans

les autres. Les anglais, nés & élevés dans

une nation civilifée , oü la diflimulation fe mélant pour ainfi dire dans toutes les démarches de la vie, eft devenue unefcience & une ha. bitude, étaient dés Tenfance accoummés a la méfiance, -au foupcon, & dispofés a en adöpter facileraent les fuggeftions hafardées.

Telle eft la fcience fatale qu'enfeigne k fhomme le commerce de 1'homme ; il taritdans le cceur humain les fources de fon propre K s

Sluiten