Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DU COMMERCE. I Part. Liv. ÖL 51-3

NorJ. Cette Ifle a environ io lieues; de large, autant de long, & 60 de circuit. La partie oriëntale s'appelle Grande - Terre: la partie occidentale , dont le milieu efi: hériffé de montagnes, eft proprement la Gouadeloupe, ou la Ba/Je-Terre. Cette derniere eft beaucoup plus fertile & plus peuplée que 1'autre. On y cultivé du fucre, du café, du tabac, du ris, & diverfes autres denrées.

Marie-Galante, fituée a 1'Eft de la Grande-Terre de la Gouadeloupe-, a environ 16 iieues de circuit; les cannes de fucre, l'indigo, le tabac & le coton y viennent fort bien.

La Desirade, fituée a 1'Eft de la Gouadeloupe, n'en eft diflante que de

4 lieues marines. Elle a environ 4 milles de long & | de mille de large. Les Saintes font trois petites Ifles, dont une n'eft proprement qu'un

grand rocher; elles fontfituées au Sud-Eft de la Gouadeloupe. Le trafic des habitans, qui font en trés - petit nombre dans ces Ifles , confifte en coton, moutons, chevres & volailles.

L'Ifle St. Martin, au Sud-Eft de celle de 1'Anguilie, a 18 lieues de tour, mais fans port ni riviere. On n'y cultivé que du manioc , dw tabac, du rocou & des pois. Elle eft partagée entre les Francois & les Hollandois. La Colonie des premiers, compofée d'environ 200 perfonnes, y poffede le bourg de St.Martin, 011 l'on compte une vingtaine de maifons.

L'ifle St. Barthelemt, au Sud-Eft de celle de St. Martin, a 7 ou

5 lieues de tour. Le tabac eft la principale culture de l'ifle.

Ste. Lucie, fituée au midi de la Martinique, a 25 lieues, ou environ, de circuit.

St. Domingue eft une Ifle partagée entre les Efpagnols & les Francois. Ceux - ci font en poffeffion de la meilleure partie, fituée entre le Cap Lobos, au Sud de l'ifle vers le Ponant, jufqu'au Cap de Semana, au Nord de la même Ifle vers le Levant. De cette grande étendue de païs & de cótes, plus vafle que deux des principales provinces de France, les chaffeurs, ou boucaniers, occupent ce qui eft entre le Cap Lobos & le Cap Tribon,ou Tiburon. Le refte, furtout dans le voifinage de la mer, eft couvert de riches habitations, ou l'on cultivé la plupart des denrées qui fe trouvent dans les Ifles Antilles, entre autres, le tabac, le fucre, l'indigo, le gingembre, Ie rocou, Ie coton, le cacao: .cette partie de l'ifle fournit aufli des cuirs, & des bois pour la teinture. Les quartiers les plus habités de St. Domingue font., Ia Grande-Ance, Leogane, la Grande-Terre, le Port-Païx, le iJort-Margot, Lancon-Louife, Trou-Charks Morin, Limonade, le Cap-Francois & le Petit-Goave.

L'ifle de la Tortue, fituée au 20e. degré 40 minutes de latitude, n'eft qüa trois quarts de lieue de St. Domingue ; elle produit a-peuprès les mêmes denrées, mais en petite quantité.

L'ifle de Cayenne eft la feule Colonie qu'aient les Francois dans 1'Amérique méridionale; mais en y joignant quelques habitations qu'ils ont du coté de Surinam & de .Ja riviere des Amazones, le tout forme une efpece

/. Partie. Ttt

COMMBS.eB fi* MIDI.

Commerce ie fa

Frame.

Sluiten