is toegevoegd aan je favorieten.

De la tragédie, pour servir de suite aux Lettres a Voltaire.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

De la Tragédie. 175 ! Racine n'oublie pas d'expliquer 1'ufage defpo: tiquefurlequel eft fondée 1'intrigue dela Pièce:

1 Tu fais de nos Sultans les rigueurs ordinaires. I Le frcrc rarement IaiiTe jouir fes frères 'I^TJe 1'honneur dangereux d'être fortis d'un fang ( Qui les a de trop prés approchés de fon rang.

La fuperbe Roxane explique de même le 1 motif ambitieux qui 1'engage a trahir Amurat ] pour e'poufer Bajazet :

) Je fais que des Sultans 1'ufage m'eft contraire; I Je fais qu'ils fe font fait une fuperbe loi 1 De ne point a 1'hymen ailujettir leur foi. ] Parmi tant de Beautés qui briguent leur tendre/Te, ] Ils daignent quelquefois choifir une Maitreffe : Mais toujours inquiète avec tous fes appas, Efclave , elle recoit fon Maitre dans fes bras; I Et, fans fprtir du joug ou leur loi la condamne , I II faut qu'un fils naifiant la déclare Sultane.

Quelle attention a marquer par-tout les ufages de cet Empire defpotique, fi différens de ceux des autres Peuples de 1'Europe !

SouiFrez que Bajazet voye enfin la lumière; Des murs de ce palais ouvrez-lui la barrière, Déployez en fon nom cet étendard fatal, Des extrêmes périls 1'ordinaire fignal. ...