Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

6.

Defcription fnnple & fommaire du mariage.

234 DE LA SA GES SE,

& non de 1'état & inftitution du mariage, dont il fe trouve plus commode aux ames bonnes, fimples, & populaires, oü les délices, la curiofité, 1'oifiveté le troublent moins; les humeurs débauchées, les ames turbulentes &C détraquées ne font pas propres a ce marcbé.

Mariage efl: un fage marché, un lien Sc une couture fainte & inviolable, uue convention honorable; s'il eft bien faconné & bien pris, il n'y a rien de plus beau au monde; c'eft une douce fociété de vie, pleine de conftance, de fiance, & d'un nombre infini d'utiles & folides offices & obligations mutuelles; c'eft une compagnie non point d'amour, mais d'amitié. Ce font chofes fort diftin&es que 1'amour & 1'amitié, comme la chaleur de fievre & maladie, la chaleur naturelle & faine. Le mariage a pour fa part 1'amitié, 1'utilité, la juftice , 1'honneur, la conftance, un plaifir plat voirement, mais fain, ferme, & plus univerfel. L'amour fe fonde au feul plaifir, & 1'a plus vif, aigu &c cuifant; peu de mariages fuccedent bien, qui font commencés & acheminés par les beautés & defirs amoureux, il y faut des fondemens plus folides & conftans, & y faut aller d'aguet; cette bouillante affeólion n'y vaut rien, voire eft mieux conduit le mariage par main tiercé.

Ceci eft bien dit fommairement & fimplement; ' pour une plus exacfe defcription, nous fcaurons qu'au mariage y a deux chofei qui font effentielleSj

Bul exafl(

Sluiten