is toegevoegd aan uw favorieten.

De la sagesse, trois livres.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Non permis.

442 de la S A G e S S e;

car s'il efl: permis de defirer, demander , cherchef lajmort, pourquoi fera-t-il mal fait fe la donner? Si la propre mort efl: permife 8c jufte en la volonté, pourquoi ne fera-t-elle en la main & en 1'exécution ? Pourquoi attandai-je d'autrui, ce que je puis de moi-même ? 8c ne vaut-il pas mieux encore fe la donner que la fouffrir ; courir k fon jour que 1'attendre; car la plus volontaire mort eft la plus belle. Au refte je n'offenfe pas les loix faitescontre les larrons , quand j'emporfe lemien, je coupe ma bourfe: auffi ne fuis-je tenu aux loix faites contre les meurtriers pour m'avoir öté la vie. D'ailleurs elle eft réprouvée par plufieurs, non-feulement Chrétiens , mais Juifs, comme difpute Jofeph contre fes capitaines en la foffe du Puits: & philofophes , comme Platon, Scipion, lefquels tiennent cette procédure, non-feulement pour vice de lacheté, couardife , 8c tour d'impatience : car s'eft s'aller cacher & tapir pour ne fentir les coups de la fortune. Or, la vraie 8c viye vertu ne doit jamais céder : les maux 8c les douleurs font fes alimens: il y a bien plus de conftance k ufer la chaine qui nous tient, qua la rompre; 8c plus de fermeté en Regulus qu'en Caton.

Rebus in adverfls facile ejl contemnere vitam : Fortius Me facit qui mifer effe potejl. Sifraclus illabatur orbis , Impavidum ferient ruin».