is toegevoegd aan je favorieten.

Histoire universelle, depuis le commencement du monde, jusqu'a présent [...]. Tome quarante-troisieme. Contenant [...] l'histoire des Royaumes de Dannemarck et de Norvege.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DE DANNEMARCK, &c. Liv. XXXII. Sect. V. r?

Teutonique la poffefiion de la Gervie, & maindnt la paix avec le Corr Germanique, quoique, fous de vains prétextes, fon fils Valdemar eir ét arrete a Cologne en revenant de Paris: ville dès-lors regardée par le. étrangers, comme le fejour de la policeife & des arts; c'eft-1dire qu'on y etoitun peu moins barbare que dans d'autres endroits de l'Europe. VUmvel ftté, que Charlemagne avoit fondée dans cette capitale, eut Ia gloire de compter des Souverains au nombre de fes écoliers ; miais elle en fit plutot des üoéfeurs, que des Princes. e

L'épuifement des finances la néceflité de racheter les Domaines engagé* furent le prétexte d un nouvel impót; & cet impöt, le prétexte d'une révolte: elle fe déclara fuccefijvement dans le Sieswigh, dans Ia Dithmarfie & dans a Frife Abe eut pendant deux ans les armes a Ia main contre les rebelles: (O da"sla Première campagne, il s'avanca imprudemment fur la dace, qui couvroit les marais de la Frife. Un dégel qui furvint tout a coup le forcaa faire une retraite precipitée, ék une partie de fon armée demeura engloutie dans Ie marais L année fuivante , il reparut ék fut vaincu. II def cendit de cheval, ék. chercha un gué pour traverfer une riviere qui s'oppofoit a fa fuite ; tandis qu il s avancoit dans Peau d'un pas incertain, ks Frifons accoururent & I egorgerent; digne mort d'un aflaflin ! Son cadavre refta longtemps expofe aux mfultes dc la foldatefque, ék a 1'avidité des bêtes férocfs & des oifeaux de proie; enfin les habitans de Sieswigh, revenus de leur première fureur, le dépoferent dans 1'églife de Saint Pierre. Le peuple crédule crut voir en-er des fpeéfres hideux autour de fit tombe, ék s'imagina que le ciel envoyoit ces fantömes pour avertir la nation qu'il étoit indigné de ce que, dans un temple on avoit donné un afyle aux reftes du mfurtrier dEric: fon corps fut exhumé, ék jetté dans un marais prés de Gottorp On ajoute que Ie corps ne fut point fubmergé, ék qu'il refta expofé aux regards des voyageurs, jufqu'a ce que les vautours 1'euflènt dévoré

Abel laifibit deux fils, Valdemar ék Eric: la NoblefTe "avoit juré de phcer la couronne fur la tête de Pa né, ék que le fceptre ne fortiroit pointde la maifon d Abel, jufqu'a ce qu'elle fut étcinte. La Reine Mecht 1de Lm encore e jour a un fils pofthurae.nommé Abel: elle fe ].JST£rT dont elle fortit dans la fuite pour époufer le Régent de Suede. ValS étoit pnfonnier a Cologne. Eric n'avoit qu'un parti foible. Abel étok aU berceau. Chriftophe avoit des tréfors ék une armée: la Nation oubTh fermens & le couronna II fe déclara tuteur des enfans du feu RoL & fous ' ce titre, aont tant d'ufurpateurs ont abufé, s'empara de leun a^s ' qu on ne pouvoit pas eur refufer, quand bien même on tiroi Z Ifer' le trone a l ame. Ces jeunes Princes trouverent dans Mei dorp UnP^ fenfeur: il commandoit dans plufieurs villes qui leur appartenoienr ?!f r de les livrer au Roi Ce Prince raftembla u'ne ™2f & Zeük Lt " ou s etoit renferme le rebelle, fi toutefois on peut lui donner ce nou T ' trépide Gouverneur fit une fbrtie fi vigoureufe,que les Royafiftes Cm tl les en pieces Chriftophe lui - même fut entrainé dans leur déroute i ïh chercher un afyle dans Copenhague, dont PEvêque de Rothfchild lui iml

CO Meurfius Hift. Dan. Lib. II. — pont3„. Hift. Dan. Lib VII "

Y 2

t

s ma. dt'

> Danne, marek, ! I24° 1319»

Révolte

dans lt SUsioighf dans la Dithmarfie & dans ia Frife.

Mort d'Abel.

I

1254.

Chriftophe !jl couronné iu prijudie des en'ansa'Abel.