is toegevoegd aan je favorieten.

La religion considérée comme l'unique base du bonheur et de la véritable philosophie.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

83 Rèflexions

„ brages verts , & de ce ciel d'azur. En-

fin, quelle liaifon admirable dans tou,, tes les parties qui compofent 1'univers l,

Une chalne univerfelle & non interrom-

pue raflemble & réunit toutes les fubf,, tances matérielies & tous les êtres : les

efpeces diverfes, les différents genres

font liés entr'eux par des intermédiai,, res; de telle forte que ft une de ces ef-

peces venoit u manquer, le vuide feroit „ d pelne fenflble (a~). On ne trouve dans ,, la nature ni lacunes ni difparates; elle ,, ne produit rien d'ifolé. Combien de ,, nuances & de gradations joignent & rap-

prochent ces trois états de la matiere „ que les naturaliftes ont nommés regnes !

L'ceil humain ne fauroit difcerner tou,, tes ces nuances, mais il peut apperce,, voir les plus frappantes; il en décou,, vre tous les jours C'en eft affez ,, pour reconnoitre 1'exifience de cette „ chalne admirable : ce qui pourroit la ,, prouver démonftrativement, c'eft qu'il

n'exifte pas une feule claffe de plantes ,, ou d'arbres, ou d'animaux qui n'ait

(«) M. de Buffon.

(4) II n'y a pas plus de vingt ans que 1'on a découvett les \oophitts ou animaux-plantes, qui lient le regne animal au regne végétal; comme les chauves-fouris forment la nuance entre les quadrupedes & les oifeaux; le caftori entr-elés p'oiffons & les quadrupedes, &c,