is toegevoegd aan uw favorieten.

Magasin des adolescentes, ou Dialogues entre une sage gouvernante, et plusieurs de ses eleves de la première distinction.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Le Mag a jin Madem. Bonne.

AJors ce jeune homme fe feroit dam* né en les regrettant, & en murmurant contre la Providence. Dieu qui nous a crées fans nous, ne veut pas nous fauver fans nous. II appelle ce jeune homine & St. Matbieu qui étoit riche auffia le fuivre Le premier le refufe, Ie iecond quitte tout. Ces deux perfonnes ont eu tous deux Ia méme vocation; mais comme ils étoient tous deux libres, il dépendoit d'eux de la rejetter ou de la recevoir comme ils firent. II faut en demeurer lè, Mefdames; car il eft trop tard pour continuer.

Lady Lücie, tout bas.

Ma Bonne, Mifs Zim auroit grande envie de venir è la converfation particuliere que vous voulez bien nous accorder.

Madem. Bonne.

Amenez Ia, ma chère, je la recevraï avec plaifir.

XI.