is toegevoegd aan je favorieten.

Magasin des adolescentes, ou Dialogues entre une sage gouvernante, et plusieurs de ses eleves de la première distinction.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

des Adolescektes. 207

oui fe laiflent gouverner par une pasfion violente. La moindre bagatelle fuffic pour troubler leur bonheur, & cette bagatelle fe rencontre toujours dans leur chemin. Je vous ]e difois il y a quelque tems, Mesdames: on peut parvemr avec la grace de Dieu a modérer fes defir?; mais il n'eft pas polhble de les fatihfaire pleinement. Contmuez, Lady Cbarlotte.

Lady Charlotte.

Amanüe pouvant pardonner a Mardocbée, réioiut donc de le perdre. Pour cela, il fe leva de grand matin & fu£ chez le Rot pour demander pcrmiflion de faire pendre ce Joif; & comme la porte du Roi étoit encore fermée il fut obligé d'attendre dans 1'anti-chambre.

II y avoit eu quelque tems auparavant une confpiration contre la vie du Roi. Mardocbée Ta voit décou verte ° mais comme on oublie faciiement les bonnes aftions d'un homme quand il na pas de proteéleur è la Cour, Mar, docbée n'avoit regu aucuce récompenfe de ce fervice. II arriva par 1'ordre de Dieu qu'il ne fut. pas poifible au