is toegevoegd aan uw favorieten.

Magasin des adolescentes, ou Dialogues entre une sage gouvernante, et plusieurs de ses eleves de la première distinction.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Le Mac as in

fiché perfonne, & j'ai été en état de tenir ma réfolution.

Lady Lucie.

Et j'en Drends une trés ferme de vous imiter. Si les gracdes joueufes veulent que je falie leur partie, elles auront la bonté de defcendre jufqu'a moi, car aflurément je ne m'éieverai pas jusqu'a elles.

L.ady S e nsé e.

Vous nous avez dit qne c'étoit par orgueil & amour-pro pre qu'on étoit fa^ ché de perdre quand ou joue peu de chofe; expiiquezmoi cela s'il vous plaM Je croyois que c'étoit toujours par intérêt, grand ou petit ?

Madem. Bonn Ét

11 faudroit qu'une femme de qualiré efit l'ame bien bafle & bien intéreiTée, pour écre f&ehée de la perte de quelque fhelins. Cependant la plus gén&reufe fent un mouvement de dépit en perdant ces fhelins dont elle ne fe fouciagHyere; c'efique -Pamour-proprs -vent

toti-