is toegevoegd aan je favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome trente-quatrième. Troisième classe, contenant les romans cabalistiques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i63 Les O n d i n s ,; quelque chofe de plus, ce qui mit d'abord h fontaine en grande réputation. Toutes les Amazones, celles du premier ordre comme les autres, firent tous les jours de nouvelles parties de s'y aller bai^ner pour fe rendre le teint plus frals; mais qu'on juge de la furprife de la reine, lorfqu'au bout des neuf mois ckacume de ces jeunes perfonne? mit au monde une .411e. Un événement fi fingulier at conncitre la vertu des eaux de cette fontaine, Sc un pareil prodige augmenta le refpe$ & i'adrmration des grands & des peupies pout 1? déeffe.

La reine, pour mavquer fa reconnoiffance k la déeffe Pallas de la nouvelle faveur qu'elle venoit de lui accorder, ordonna qu'il fut bati un temple vis a-vis de la fontaine miraculeufe. Quelques critiques trouveront peut-être ridicule que des femmes entreprennent de batir un temple : je réponds a cela qu'une femme qui recoit une éducation pareilie a celle que 1'on donne aux hommes, peut tout entreprendre. N'eft ce pas des hirondeiles que nous tenons l'art de batir ? Quoi qu'il en foit, ce temple fut achevé en peu de tems; il fut foutenu par vingt - quatre colonnes de marbre blanc ; au milieu s'élève un piedeftal de douze coudées de haut fur huit de face, repréfentant ies attributs de la déeffe, dont la ffatue d'or &