is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome trente-quatrième. Troisième classe, contenant les romans cabalistiques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Salamandre. 441

de ma chambre ; mais les grilles de fer qui 1'environnoient ne me permirent pas de diftinguer les objets, & de fatisfaire ma curiofkgl Cependant le chevalier de ***, mon parent, fuivi de fes amis, fe fit conduire a Tappa^tement du marquis : après 1'avoir accablé de reproches , il demanda a me voir. Le marquis qui n'avoit nulje envie de le contenter fur ce point, répondit fièrement que j'étois en fa puiffance ; que je n'étois vifible que poiir lui * & qu'au refte perfonne n'étoit en droit de lui demander compte de fa conduite ; que fes vues étoient légitimes, & n'avoient pour but que de m'engager a lui donner mon cceur & ma main; qu'il m'avoit offi.rt 1'un & 1'autie pendant mon féjour au couvent ; que je 1'avois cruellement refufé ; que défefpérant de vaincre ma répugnance , & les obffacies que j'eppofois a fon amour, il avoit pris le parti de m'enlever a la follicitation de mademoifelle de*** fa coufine , qui lui en avoit facilité les moyens dans une promenade a S. Cloud ; qu'il avoit efpéré jufqu'ici que fes foins, fes attentions & le refpedt dont il ne s'étoit jamais écarté, vaincroient ma répugnance & mon infenfibilité; qu'il n'avoit encore rien gagné fur mon efprit, mais qu'il fe flattoit que fa confiance me rendroit plus traitable ; qu'il me garderoit en