Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

par ses usages. Liv. V. Ch. LI.

jour du septième mois vous célebrere^ par lé son des des trompettes un sabbat de commémoration, il sera saint (i). Ailleurs le premier jour du septième mois est appellé une assemblee sainte ; vous ne fere% en ce jour aucun travail3 par ce que eest le jour du grand bruit des trompettes (2). Mais de quel événement cette fête étoit-elle la commémoration ? C'est ce que 1'on ignore; cependant, a en juger par les sacrifices qu'on faisoit ce jour-la, les motifs de cette fête devoient être très-importan», puisque ces sacrifices étoient presque doublés. Seroit-ce pour la raison que les eaux du déluge laissèrent la terre a sec ce jour-la? C'est ce qu'il ne nous convient pas de hazarder, puisque 1'écrirure se tan la-dessus. II faut encore moins imaginer que ce grand bruit de trompettes ait eu quelques motifs apocalyptiques, puisque ces sortes de motifs sont ceux que 1'on doit le moins soupconner dans la législation mosaïque. On voit bien, dans Ezéchiel qui nous a peint les horreurs des derniers tems sous des couleurs guerrières, que ce Prophéte s'écrie : La fin vient 3 elle vie;. t cette fin sur les quatre coins du monde. Sonne^ de la trompette , et que tous se préparent au combat (3). On voir encore dans les expressions de ce prophéte qu il fait allusions aux usages des jubilés qui commencoient toujours le premier jour de l'année civile. Mais ce seroit encore trop hazarder de conclure de-la que la fin des tems et le jugernent dernier ayent été les objets de

(1) Lèvitique, chap. XXIII, vs. 24, nombres XXIX, vi. 1, Dans le rexre, chernah signifie par un grand bruit. Ce mot peut encore aigoifier de grands pleurs comme une grande joie; jouvent 11 désïgnê tout jimplemeet une assemblee religieus». Pluche eroit que c'est d.-ii que vient le mot triomphe.

(2) Genese VIII, vs. i3. (5) Ezéchiel, ehap. 7.

Sluiten