Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

26" DES AGRANDISSEMENS D'AMSTERDAM. I. P*

armes de Ia Hollande d'argent au lion de gueules armé ft Jampasfé , avec cette dévife : figillum pppidi Amftelredamenfis. Les citoyens d'Amfterdam, qui, dès 1'année 1275, par un privilege particulier, étaient éxemts de tous les péages qui apartenaient aux Comtes de Hollande, fe munisfaient d'un pasfeport empreint d'un fceau dont 1'écu était chargé des fusdittes armoiries. Dans la fuite elles furent changées. On placa dabord un homme fur Je navire, enfuite un fecond, acompagné d'un chien couchant fur le bord du navire ; le premier de' ces hommes avait une main armée d'un glaive , ft 1'autrè tenait' un bouclier chargé des armes du Hainaut; le fecond homme tenait un pavillon furchargé de trois croix d'argent. — Peu de tems après ces armes, furent de nouveau changées. On furhausfa le mat d'une hune, de flammes chargées de croix, ft d'une v.ergue ornée de voiles hisfées; au pié dü mat on plapa deux hommes debout & eu défenfe, 1'un tenait en main un étendart a trois croix d'argent, le fecond tenait d'une main un glaive ft; de 1'autre un bouclier chargé des armes du Hainaut. La ville fe fervait de ces armoifies dans fon grand & dans fon petit fceau, pour toutes fortes d'objets , & même pour les pasfeports. II ne s'y fit de changement qu'en 1656, que dans Ja dévife, au lieu de oppidi , on mit civitatis, ce quifaifait: Sigillum Civitatis Jmfteltedamenfis, II y a diverfes opinions fur 1'origine de ces armes. Les uns veulent qu'un navire fans gouvernail avec deux pêcheurs & un chien ferait arivé k Amfterdam, que ces hommes s'y feraient fait de petites loges, & que deia la, yille aurait tiré fon origine. Les autres précendent que les deux hommes dans le navire figni-:

Sluiten