Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Les MIRACLES. 27

Médecin dok être un excellent cafuifte, qu'un très-habile Mathématicien doit être capable d'être un Miniftre d'dtat; que de prétendre que nous devons regarder Jefus comme le guide de nos coeurs & fauteur d'une religion, pour cela feul qu'il faifoit des miracles & guériffoit des malades. Comment donc ceux qui ont'écrit contre les Auteurs du livre des j'ondements & du modémteur, efpèrent-ils trouver dans les miracles de Jéfus-Chrift de quoi prouver fon autorité divine ou qu'il étoit le vrai Mesfj4.fi Comment pourront-ils le diftinguer d'un impofteur ou de 1'Antechrift par fes miracles? Ils diront peut-être que dans les miracles de Jéfus, outre la grandeur de fa puiffance qui y éclate , on n'y rencontre que bonté, que tendreffe & qu'amour pour le genre-humain;. mais que dans les miracles. opérés par les importeurs & par de faux Prophëtes, fi par hazard il fe trouve quelque trait de douceur & de bienveillance, pour peu néanmoins qu'on y faffe attention, on y découvre bientöt 1'ouvrage du Diable , par quelque tour mal - faifant qui furprend en même tems qu'il afflige; que les miracles de Jéfus ont tous été d'une nature bienfaifante, qu'il guériffoit tour tes fortes de maladies parmi le peuple s

Sluiten