is toegevoegd aan uw favorieten.

Discours sur les miracles de Jésus-Christ.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Les MIRACLES.

du foulagement, elle avoit toujours été en empirant, par 1'ignorance on la malice de fes Médecins qui avoient été fes bourreaux (18). C'eft ainfi que 1'Eglife eft languissante depuis fi longtems par la malice & par 1'ignorance de fes Médecins fpirituels, nos Seigneurs du Clergé, aux foins defquels elle fe trouve abandonnée. L'Eglife depuis un tems confidérable va toujours en empirant pour fa Morale & fes Principes, comme chacun eft en état d'en juger, en comparant 1'état oü elle fe trouvoit dans les premiers fiècles a celui oü elle fe trouve fous ces charlatans eccléfiaftiques, qui, par la multitude de leurs remèdes n'ont fait que tourmenter la pauvre affligée. En effet la ' multitude de nos Théologiens empyriques avec leurs différens fyftêmes de gouverne' ment de 1'Eglife & de Théologie , qui font autant de recettes & d'ordonnances différentes, & par leur fréquentes diyifions n'ont fait qu'augmenter les playes & irriter les maux de f Eglife. Si la perte de fang de la femme de 1'Evangile eft, ainfi que le difent les Peres, la figure du fang répandu dans 1'Eglife, par les guerres & par les per-,

(i3) Medici ;;ioLfli,.'»! potius qua.ni fanitatem agrotanti p:\cbcnrcs. EriiRAM. Syri. Pag. 65.

G 4.