is toegevoegd aan uw favorieten.

Discours sur les miracles de Jésus-Christ.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Les MIRACLES.

231

prévenus. On peut faire a-peu-pres la même difficulté a 1'egard d'un boiteux. En fuppofant qu'il eüt eu la vue affés bonne pour appercevoir la defcente de 1'Ange , fes jambes ne 1'étoient pas affés pour le porter le premier a la pifcine. Parconféquent tous ces pauvres gens, défignés par Saint Jean auroient mieux fait de refter chez eux, que de fe tenir inutilement a la pifcine.

J'ignore jufqu'a quel dégré pouvoit aller la folie des malades de Jérufalem en ce tems la; mais s'il eft vrai qu'il y ait eu un tel prix a gagner, & qu'il ne düt être remporté que par celui qui étoit le plus alerte a fe jecter dans 1'eau, que tous les gens fenfés jugent fi des aveugles, des boiteux, des paralytiques & des malades dont les membres étoient defféchés, étoient dans le cas de s'y préfenter.

II faut que Saint Jean fe foit oublié étrangement, ou qu'il fe foit trompé grosfièrement , ou bien il nous a controuvé une fable abfurde pour effayer a quel point on pouvoit a la faveur de 1'autorité en impofer a la crédulité des hommes. S'il y avoit eu la moindre apparence de bon fens dans l'hiftoire de cette pifcine, il devoit du moins y placer d'autres efpèces de O 4