is toegevoegd aan uw favorieten.

Œuvres.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

GÉNERALES, &C. "ijf

itê ce grand Maitre : peut étre bien eft-ce Apollonius , de qui on a dit qu'il tourmentoit fes ouvrages fans jamais être content de fon travail. On Voit qu'il y a des fers dans les cuiffes de cette ftatue, ce qui nous prouve qu'elle avoit déja été reftaurée ancienntment. II faut donc qu'elle ait été en grande eftimé même chez les anciens Romains. C'eft lans doute un Hercule , comme on peut en juger par la peau de lion. Le caradere général de ce corps paroit expiimer ce Héros, lorfqu'il étoit déja au rang des Divinités : on n'y appercoit aucune tracé des principales veines, que les Anciens ont marquées fur les figures humaines ; telles que la veine cave au-dedans de h cuiffe , celles du bas-ventre , & celles qui paffent fur le grand dentelé des cötes. Je crois donc qu'il étoit plutót appuyé fur fa maffue que filant , comme on le prétend.

Je ne penfe pas m'être écarté de mon objet principal en parlant de ces ftatues ; car la Sculpture ne donne que la fimple forme des chofes, qui fe trouve de même dans le deffin.

Revenons maintenant aux Peintres de 1'antiquité. J'ai tout lieu de croire, & je fuis même perfuadé que le deffin des anciens Peintres étoit encore plus parfait que celui des Sculpteurs. 1°. A caufe de cette élégance & de cette prcmptitude qui fe trouvent dans 1'exécution de la Peinture, comme je 1'ai remarque plus haut. i°. Par-

M