is toegevoegd aan uw favorieten.

La vie de Frédéric, baron de Trenck.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

VIE DU BARON

tent, & que j'eus le plaifir de le voir réconcilié avec fon roi.

En 1776, le miniftre d'Etat, comte de Hertz-, berg, fe rendit a Aix pour y prendre les eaux. J'eus 1'honneur de faire fa connoiflance & de jouir tous les jours de fa fociété pendant trois mois entiers; j'accompagnois partout ce véritablement grand homme. Si aétuellement il m'eft permis de reparoltre dans ma patrie avec honneur & avec 1'approbation générale, c'eft a fa génórofité que je le dois; toutes les fois que mes enfans lirout ceci, ils fe fentiront pénétrés de refpecT: & du doux fentiment de la reconnciiTance, & ils fe rappelleront les principes que j'ai toujours cherché a leur inculquer dès leur plus tendre jeunelTe.

Au refte, a Spa & a Aix, ce n'étoit pas a 1'oifiveté que je donnois les momens que me laisfoient mes voyages: comme j'attaquots vigoureureufement dans mes feuilles hebdomadaires les joueurs & les fociétés de fripons qui, autorifés par la permilfion de 1'évêque & dumagiftrat, plumoient également & de la manière la plus révoltante, les étrangers & les habitans du pays; m'étanl auffi avifé de faire connoltre de très-prands feigneurs qui nedédaignoient pas de s'aflbcier a'ous ces chevaliers d'induftrie, pour partaj.er le butin avec eux, je m'expofai par-la è de nou>'eaux dan* gers & m'attirai de nouveau* embarras. Mais è