Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ao4 I. mé moiré. P. I. S. IV. Ch. IL

Conclüons de ce qui vient d'être dit, que la première partie de la comparaifon, favoir que le Fluide éleétrique eft raffemblé par les Armures qui couvrent la furface du Verre, s'ecarte du Vrai.

§. 109. Pass ons a Ia feconde partie de la comparaifon, favoir, que la force prodigieufe d- i'Armure magnétique provient de ce que TArinure transporte, raffemblé le Fluide magnétiq;ie, & le condenfe dans une partie determinée, dans le pied de I'Armure.

Cette explication de I'Armure n'appartient pas a M. cigna feul. M. du tour en avoit donné une femblable dès 1747, & il a taché de la prouver par des expériences trèsingénieufes (*). M. b ru g m a ns en a propofé une pareille (b). „ Le Fluide magnéti„ que, dit-il, qui étoit dirigé vers le pole par „ des rayons divergens, eft foutiré par 1'Ar-

„ mu-

l'-ljM i*r i'kimm S. ±1. D«ns le Recueil des Prix de l'Académie. Tome V.

'yb) TMarnma p. 27. [Si ces expresfions d'éponge, de f-Mirer, de . aJjhnHer, ne fe prennent pas ici dans le fens p.opre, cette explicacion perd loute fa force; & j'avoue que je ne faurois m'en former aucune idéé, s'il faut les preimre dans le fois m.taihoaque. v. si-deflus §. 67. W. d. T.J

Sluiten