is toegevoegd aan uw favorieten.

Recueil de mémoires sur l'analogie de l'électricité et du magnétisme.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Dss différ-enees entre VEletlr. & F Aimant. 415

de tems, qui influent fur les Phénomènes éleétriques, n'agiffent pas de même fur les Magnétiques: que l'Éleétricité eft fort affoiblie par 1'humidité, & que le Magnétisme ne 1'eft pas: que rÉleétricité périt par le frottement de 1'huile &c.

Ces différences ne me paroiffent pas ausfi grandes que les précédentes. i°. Tous les Corps, qui changent la force éleétrique fans agir fur la force magnétique, ïndiquent feulement,,

,, exciter, felon mon opinion, la fortie abondante du Fluide magnétique, ou fon entrée dans mes barreaux, ,,je n'ai jamais pü y obferver le moindre atöme de lu5) mière.''

M. le Comte de t* cepède même, trouve a cet égard une différence entre les deux Fluides: voici comme il s'exprime fur ce fujet (Effai fur ÏElecTr. T. II. -p. 41.) ,,fi le Fluide magnétique peut jamais éclairer, il ,,devra, ce me femble, être alors encore plus accumulé ,,quele Fluide éleétrique ne 1'eft lorsqu'il remplace la ,, lumière. Ne devons nous pas d'après cela le regarder

comme compofé de particules plus dtvifées encore que ,, celles qui forment le Fluide éleétrique, puisqu'il ne ,,peut faire les fonétions de la lumière qu'en étant plus ,, accumulé que le Fluide éleétrique n'a befoin de 1'être ,,pour la repréfenter; & par conféquent, puisqu'il au,,roit befoin d'être très-accumulé pour produire les ef-

fits que fait naitre le Fluide éleétrique, lors même pi qu'il eft a peine ramaffé?" N. 4 T.J