Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

De la Communkation des Forces. 485

Foudre, qui acquiérent la force magnétique. Le R. P. beccaria (a) célèbre Phyficien d'Italië, a recemment fait la. déffus des obfervations qui ont prouvé , que des Briques, frappées de la foudre, font devenues magnétiques, qu'elles ont même acquis des Poles, felon la Loi qu'exigeoit leur fituation par rapport aux Poles Terreftres. Mais je ne vois rien dans ces Phénomènes qui prouve, plus que ceux dont nous venons de parler, une véritable influonce de l'Éleétricité fur le Magnétisme: Sc j'en fuis d'autant plus perfuadé que boyle a produit un Phénomène femblable au moyen du Feu ordinaire. II a rougi une Brique Sc 1'a fait réfroidir dans le Méridien magnétique. Elle poffedoit, après le refroidiffement, la vertu magnétique. Le même célèbre Phyficien a fait une femblable expérienee avec de 1'Ochre d'Angleterre (b).

§■ *55<

(a) Journal d: P/iyfique, Mai 1777. Tome IX. p. 382. [ Ce n'eft que dans les briques les plus dures que le P; beccaria a obfervé ce Magnetisme , il penfe qu'il -en eft des Corps ferrugineux comme du Fer: que les plu's durs acquiérent a la vérité le Magnétisme plus difficilement , mais qu'ils le copfervent mieux. N. d. T. ]

(b) De Mechanica Ma-jieti.mi produHionc Exper. XII.

Daqp

Hh 3

Sluiten