Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

xxxïv

P R E F A C E.

avoit déja payé trente-deux millions k cette nobleffe vénale & intéreflee, qui lui avoit fait acheter fa refpe&ueufe foumiffion.

Henri eut befoin , fans doute, des qualités d'un négociateur pour concilier les Francois, les Allemands, les Anglois, les Hollandois qui fervoient dans fon armee. II avoit a étouffer 1'envie 5c la jaloufie de ces grands qui fe faconnoient déja a Part du courtifan. Etablir Funion parmi tant de fujets de difcorde, devenoit un ouvrage qui exigeoit une adrefle peis commune; il Peut. 11 pardonna , il oublia les injures paflees; il f jt un bon roi fur le tröne paree qu'il avoit effuy e' la mauvaife fortune, & qu'il avoit re$u la meilleure éducation, celle des revers. II avoit fouvent manqué du néceffaire; il fongea dans la fuite k ceux qui en manquoient. II fut trois ans prifonnier d'état; il ne convertit point fon autorité en defpotifme. II avoit hafardé fa vie dans les batailles ; il fut étre clément après la viftoire. 11 avoit vuplus d'une fois le poignard levé fur fon fein j ilrefpefta le fang des hommes.

S'il. cha?Jgea de religion, ce fut plus par

Sluiten