Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

P R Ê F A C E. v

ros. Je m'en ferois tenu la, fi les follicitations de quelques Gens de Lettres, & furtout de M. Senebier , Bibhothecaire de la République de Geneve, dont le mérite fupérieur eft fuffifamment connu par les excellens ouvrages qui font fortis de fa plume, ne m'avoient engagé a compofer ce quatrième Mémoire, & a le publier féparément, afin de le répandre plus ficilement parmi ceux qui s'occupent de Météorologie, & s'appliquent a perfectionner les Méthodes de faire & de difcuter les Obfervations.

11 me femble que la Météorologie peut fe réduire a trois chefs généraux. Le premier conüfte a connoitre le chmat qu on habite: le fecond a établir quels peuvent être fur les différens Météores les ïnfluences des difFérentes modifications de 1'Air, telles que nous les connoiffons par nos inftrumens; ou de tout autre corps quelconque qui pourroit agir fur 1'air, comme la Lune par ex., & a connoitre, s'il eft poilible, quels Météores , ou quels Etats de 1'At'mofphère, peuvent fuivre de telles ou telles modifications de 1'Air, (2) de telle ou telle pofition de quelques-uns des corps

fal On fera bien de confulter fur ces différcns objets Ie Mémoire de M. 1'Abbé M.ann, inféré parmi ceux de 1'Acad. de Uruxelles, 'lom fc p. 204.

* 3

Sluiten