is toegevoegd aan uw favorieten.

Faustin ou le siecle philosophique.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

) m (

Toutes ces remontrances & reprélentations, avec tout ce qu'ils purent ajouter, eurent le fort ordinaire des remontrances & reprélentations. Les phlegmatiques hollandois furent par voie de faït Hés fur les canons , le eapitaine a la tète, leurs modèftes poftérieurs expofés a 1'air & au foleil, & régalés chacun de vingt-cinq horions a 1'angloife. Cette belle expédition faite, le breton continua fon chemin , & les hollandois étrillés fe remirent en pié comme ils purein.

'Voila qui n'eft pas .trop philofophique pour un anglois , dit Faujlin a fon eapitaine , après la farce achevée ; on pourroit le palier tout au plus a des marocains, ou a des algériens, ou a quelques - unes des nations que nous nommons barbares. Je ne fais trop. qui vaut le mieux , d'avoir le devant écorché par un diable a la Gajfner , ou le derrière meurtri par un cable anglois fans favoir pourquoi. II y a toute apparence que notre God-damn de eapitaine ne s'eft pas trop rompu la tète fur le traité du droit des gens de fon compatriote Houtchefon.

Quand ils arrivèrent a Portsmouth , le procés de Keppel étoit a fa fin. On fit préfent a 1'amiral d'une boite d'or; la ville fut illuminée ; ceü.\ qui n'éclairèrent pas leurs fenètres, les eurent bien & duement lapidées, & pour contribuer k cette belle oeuvre patriotique , plus d'un noble