is toegevoegd aan uw favorieten.

Les liaisons dangereuses, ou Lettres recueillies dans une société, & publiées pour l'instruction de quelques autres.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

7 8 Les Liaifons dangereufes.

LETTRE CXLII.

Le Vicomte de Valmont d Ia Marquife de Merteuil.

M a foi, ma belle amie, je ne (ais fi j'ai mal lu ou mal entendu, & votre Lettre , & 1'hiftoire que vous m'y faites, & le petit modele épiftolaire qui y étoit compris. Ce que je puis vous dire, c'efi que ce dernier m'a paru original, & propre a faire de 1'effet : aufli je 1'ai copié tout fimplement, & tout fimplement encore je 1'ai envoyé a la célefle Préfidente. Je n'ai pas perdu un moment; car la tendre miflive a été expédiée dés hier au foir. Je 1'ai préféré ainfi, paree que d'abord je lui avois promis de lui écrire hier; & puis aufli, paree que j'ai penfé qu'elle n'auroic pas trop de toute la nuit, pour fe recueillir & méditer fur ce grand événement, duffiez-vous une feconde fois me reprocher Pexpreflion.

t J'efpérois pouvoir vous renvoyer ce matin la réponfe de ma bien-aimée : mais il eft prés de midi, & je n'ai encore rien recu. J'attendrai jufqu'è cinq heures; & fi alors je n'ai pas eu de nouvelles, j'irai en