is toegevoegd aan je favorieten.

L'ami des enfans Hollandois, ou Les soirées patriotiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 94 )

pendant que Frédéric vouloit ou les conferver fur le mème pied , ou mème les augmenter. Nous avons donc paffé fur ces querelles qui n'eurent pas de fuites facheufes, & nous en fommes venus aux entreprifes de Guillaume II, qui nous orit paru violentes & tyranniques.

Mr. Herman.

Vous avez tr-s bien fait, mes enfans, de ne po:nt vous -carter du plan que je vous ai tracé, il fuflira pour votre infiruction , Sc pour vous convaincre du Syftcme d'opprefiion conftamment fuivi jusqu'a préfent par nos Princes d'Orange.

Thewdore.

. j, Le jeune Stadhouder n'ignoröit pas la réfi„ ftance que les Etats de Hollande, & furtout la „ Ville d'Amfterdam avoient oppofée aux volon„ tés de fon Pere, au fujet de 1'entretien des Trou,, pes , & réfolut de tout mettra en ufage pour „ qu'on n'en diminudt pas le nombre , fans le ,, confentement des Etats Généraux , dont il étoit afiuré de pouvoir difpofer.

Henri.

J'ai déja eu, mon Oncle, plufieurs fois envie de vous demander pourquoi les Etats Généraux font presque toujours d'un avis contraire a celui de la Hollande. Voudriez-vcus bien nous en dire la raifon.

Mr.