is toegevoegd aan uw favorieten.

L'ami des enfans Hollandois, ou Les soirées patriotiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

< m )

f, prenant avoit donné les marqués de la plui „ grande colere, & s'étoit retiré dans foa appai*. ,, tément ,■ fans vouloir parler a peffonne.71

,, Le lëndemain Guillaume paftit pour Am-i „ fterdam, mais auparavant i! énvoya unè lettre „ aux Etats des Six Provinces, en leur déclarant „ que felon la réfolution des Etats Généraux, du ,j 5 Juin , il avoit fait con'duire en prifon fix Dé„■ putés de la Province de Hollande, & envoyé „ des Troupes dans Amfterdam: on lui répondit, „ en approuvant toutce qu'il avoit fait, & en le i, priant de faire tout ce qu'il trouveroit néces* „ faire."

Sophie.

Je ne mé fouviens pas, mon Coufin, que vous ayiez parlé de cette réfolution du 5 Juin. Eft ce' que les Etats Généraux avoient donné ordre au Prince de prendre dès mefures ft violentes?

Theodore.

C'eft moi, ma Soeur, qui n'en ai rieri dit; ne croyant pas que cette réfolution füt de conféquenee , mais puisque vous êtes curieufe de la connoitré, voicï cé qu'elle contenoit, relativeraent a la députation pour les Villes dé Hollande.

„ Que le Prince feroit le chef de cetté dépüta„ tion & qu'en mème tems il étoit prié & autoft rifé de donneï tous les ordres nécélTaires' pour H ,', con-