Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Abdication de Viclor-Amédèe. 31

talie, toujours faible, était divifée en autant d'Etats qu'au comraencement dn fiecle, fi on excepte Mantoue, devenue patrimoine Autrichien.

La Savoie donna alors un grand fpectacle au monde, & une grande lecon aux Souverains. Lelloi de Sardaigne, Duc de Savoie, ce ViElor-Amédée, tantöt allié , tantöt ennemi de la France & de 1'Autrrche, & dont 1'incertitude avait pafTé pour politique, lafle' des affaires & de lui-même, abdiqua par un caprice, en 1730, a 1'age de foixante-quatre ans, la Couronne qu'il avait portée le premier de fa familie, «Sc fe repentit pat un autre caprice, un an après. La fociétéde fa maïtrefiè, devenue fa femme , la dévotion & le repos, ne purent fatisfaire .une ame occupée, pendant cinquante ans, des affaires de 1'Europe. II fit voir quelle elt la faibleffe humaine , & combien il eft difficüe de remplir fon cteur fur le tröne & hors du tröne. Quatre Souverains , dans ce fiecle, renoncerent a la Couronne ; Chriftinè, Cafimir, Philippe V & Viclor - Amédée. Philippe V ne reprit Ie Gouvernement que malgré lui. Cafimir n'y penfa jamais. Chriftinè en fut tentée quelque temps, par un dégout qu'elle eut a Rome. Amédée feul voulut remonter par la force fur le tröne que fon inquiétude lui avait fait quicter. La fuke de cette tentatiB iv

Ch. III.

_ Abdieation de Viftor-Amédée , Duc «ie Savoie,, &c.

Sluiten