is toegevoegd aan uw favorieten.

L'intrigue du cabinet, sous Henri IV et Louis XIII, terminée par la Fronde.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Henri iv. 1606.

Le Duc de Bouillon forcé de fe fou«ïettre.

Sully , ,.

répondit le Pere Coton ,fans entrer en doute de mes afertwns , auxquelles il ne fe trouva jamais de menfonge. Cependant comme le Roi inliita, on fit femblant de les chercher , & on vint lui dire qu'un laquais par imprudence les avoit jettées au feu , & ce Prince eut h foibleffe, non-feuiement de ne pas punir la calomnie , mais encore de fouffrir que le Pere Coton rejettat la faute fur luimême, en difant, dans les excufes qu'il fit au Miniftre , qua la vérité il s'étoit plaint au Roi que quelqu'un les trahiffoit, mais qu'il n'avoit pas prétendu taxer Sully, & c'étoit le Roi , qui, par erreur , 1'avoit entendu ainfi. .Voy. Sully , tome II, chip, 5°> Pag- 330»

174 L'Intrigwe

Ces attaques fourdes de 1'envie, de Ia malice & de la fauffeté, qui fembloient vouloir fe difputer le cceur franc & loyal d'Henri IV, lui faifoient quelquefois regretter les temps oü il n'avoit a combattre que des ennemis découverts : mais, lui difoit Sully ? 'l faut que les grands Rois fe réfolvent 2 être marteaux ou enclumes , partant 'amais ne doivent-ils faire état d'un bien trofvnd repos.

Cette remontrance devenoit fur:out néceffaire en certains moments le découragement, dans lefquels le