is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire de Cicéron, tirée de ses écrits et des monumens de son siecle.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

An. de R.

7 i. Cicer. 55. Coss. Cn.Pompée ie Grand

ni.

Q. Oeci-

ï-ius metellus sciflon.

444 HlSTOIRE DE LA VlE tiere. Cet ouvrage devant fervir de ftipplément ou de fecond volume a fon Traité de la République, étoit vraifemblablement diftribué en lïx livres, comme le premier; car on trouve dans les anciens auteurs quelques citations du quatrième & du cinquième livre, quoiqu'il ne nous en refte aujourd'hui que trois, qui font même imparfaits. Dans le premier , Cicéron traite de l'origine de la loi, & aéveloppe la fource de tout ce qu'on appelle obli*ation. II la tire de Ia nature univerfelle des choes, ou, comme il 1'explique enfuite (a), de la aifon confommée & de 1'autorité fuprême de 3ieu. Dans les deux livres fuivans, il donne un :orps de loix qui s'accorde (3) avec le plan qu'il ivoit concu d'une ville bien ordonnée. II met au >remier rang celles qui appartiennent a la religion ic au culte des dieux. Les autres regardent 1'au-

(a) Hanc igitur video fapientinimorum fuilfe lentenlam , legem neque hominum ingeniis excogitatam , nee citum aliquod elfe populorum , léd «ternum quiddam ;uod univerfum mundum regeret , imperandi prohibendiue fapientia. Ita principem legem illam & ultïmam men;m elfe dicebant, omnia ratione aut cogentis aut vetan-

is dei. Quamobrem lex vera atque prinoeps ratio

fl recta fummi Jovis. Ibid. 1 , 4.

(b) Nos autem quoniam qua? de optima rep. lentismus in fex libris ante diximus , accommodabimus hoe ;mpore leges ad illum , quem probamus, civitatis ftaiim. Ibid. 3 , z.