Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

238 HlSTOlRE BE t A VI Ë An.deR. miration qua faire trouver fon caraétère aimable| Cc£êI' &/]\méritec!esél°g«, Ü n'a prefque rien qui c. Juuus Pu"Te être propofé pour modèle.

CTm"!: APlès avoir travaillé pour la gloire de ce fax.us Lepi- meux romain > Qcéron entrepr.t , ^ pd,re ^

Brutus, un ouvrage qu'il nomma VÖrateur, dans lequel il voulut donner, fuivant fes propres nonons, 1'idée la plus parfaite de 1 eloquence ou de 1'art de parler. II lappelle le cinquième livre qu'il avoit ééfit (a) fur cette matière, en comptant les trois parties de fon Traité de VOrateur pour les trois premiers, & fon Brutus pour Ie quatrième. Les applaudiiïemens qu'il recut s'accordèrent avec 1'opinion qu'il avoit lui-même de fon travail.Dans une lettre a Lepra, qui 1'avoit félicité du fuccès de eet ouvrage, il déclaré qu'il y a renfermé tout ce qu'il avoit acquis de lumières dans fon art, & qu'il y attache vojontiers toute la réputation.

Ce fut dans le même tems qu'il prononca cette fameufe aclrion de graces a Céfar , pour le pardon de Marcus Marcellus , que le fénat avoit

1

(a) Ita tres erunt de oratore ; quartus, Brutus- quintus, Orator. De Divin. 1, 1. Oratorem meum tantonere a te proban vehementergaudeo j mihi quidem lïc perfuadeo me qutcquid habuerim judicii in dkendo , in illum librum contuliffe. Ep. fam. 6, 18,

Sluiten