Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DISCOURS

PRÉLIMINAIRE.

L'histoire femble au premier coup-d'oeii noffrir qu'un théatre d'horreur, ou 1'on ne préfente les viétimes que pour illuftrer les boureaux qui les immolent a ieurs paffions; mais elle ofFre en même-temps le tableau précieux des moeurs, & cette partie de 1'Hiftoire paraitra fans doute la plus intéreflante, fi 1'on confidère que les ufages d'une Nation la gouvernent, comme le caraólère perfonnel gouverne les

a 3

Sluiten