Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Baron de Tott. i2$ fur les fuites funeftes de 1'abandon aveugle auquel elles fe livrent quelquefois.

Je ne parle point de ces femmes dont les charmes font fi fouvent vendus a prix, & dont j'ai rencontré quelques cadavres mutilés dans les environs de Conftantinople. La cruauté des hommes qui les affaffinent pour s'épargner la peine de les payer, ou même le danger d'être arrêtés, enles ramenant a la ville, eft une de ces atrocités que lavarice ou la crainte peuvent expliquer. Mais je parle des femmes d'une condition plus relevée, qu'une force irréfiftible domine 6c qui s echappent furtivement de leur prifon. Ces infortunées emportent toujours leurs diamans avec elles, 6c croient ne rien avoir de trop précieux pour celui qui les accueiile. Le penchant funefte qui les aveugle ne leur permet pas d'appercevoir que ces richefles même deviennent la caufe de leur perte. Les fcélérats

Sluiten