is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires du baron de Tott, sur les Turcs et les Tartares

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Baron de Tott. 239 réfoudre : je ne fins pas d'liumeur a aller aujourd'hui a la Porte , peut-être irai-je demain, & le Mekter après s'être épuifé en inftance, ne pouvant rien obtenir de plus fatisfaifant fe retira. Mon Nafir témoin de cette fcène , me demanda ce que je pouvais efpérer de cette conduite; votre falut, lui répondis-je, & ma tranquillité. II faut étonner Muftapha-Pacha pour le rendre traitable; c'eft un foin dont je me charge , & je vous réponds que je le rendrai aufti doux demain, qu'il vous a paru brutal hier.

Je fus le jour fuivant chez le Caïmakan, mais notre converfation pouvant être aflez vive , je crus devoir m'aflurer d'un témoin , & je choifis le Drogman de la Porte. Cette précaution avait encore pour objet de m'aflurer d'un Interprête pour commencer la converfation , & ne la prendre dire£lement qu'au moment } oü je la cr oir ais convenable. Le