Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DES PAYS-BAS, 29

£19), & probablement: par celui des Ecclcfiafli-

dre, c'eft - Si - dlre , de prefque tout le Pays fitué entre la Somme, YEfcaut & la Mer. Voyez F Art ie yéiifier les dates pag. 628 & 629, oii 1'ou trouve auffi la vraie Epoque de 1'ércction des Souverains du Brabant & du llainaut. Les premiers dattent de l'an 959, & les derniers de 875. —• Quant k 1'origine des Comtes de Hollande. Voyez ma première partie Chap. IV.

(19) Des que Baudouin fut reconnu Comte, il s'occupa du föin de mettre fon pays a couvert des attaques du dehorsj mais raalgré tous lès foins les Normans fous la conduite de Hajlinges firent des invafions en Flandre, oü ils détruifirent les Eglifes dc Drongen & de Gand, brulereut Ie Monaftere de St. Bertin, détruifirent le Pays de Cafant, bouleverferent Oudenburg & Rodenburg (qu'on nomme Aerdenburg) deux Villes confidérables, alors tres riches & trés fameufes & caufe de leur Commerce. Delivré de ces Barbares il fit conftruire des forterefies & des Chateaux. II commenca d'abord par achevcr la conftruétion, de ce qu'on nomme le Bourg dans la ville de Bruges, qu'il avoit déja ci - devant commencé. II fit auffi rebatir le Chateau 2t Gand, & cela dans 1'endroit même oü les forterefies de Gand & de Blandinum avoient été détruites. Voyez la-deflus Chron. de Fl. T. I. p. 35. Entre les années 870 & 880, c'eft - i - dire jufqu'a fa mort, car il mourut cette derniere année 1 Arras Capitale alors de teFYan. dre, il ne cefla de donner de nouveaux encouragemens a fes fujets, leur accordant toutes fortes de privileges afin d'ainéliorer fes Etats. p. 36 & 37.

Sous Ie regne de notre Thierri I. on obferve pareillernent, que dans l'année 898, loifque Zuentibolde s'étant brouillé avec Rainicr, O.'.okar & d'autrès vinrent fe réfugier avec leurs femmes , enfants & tous les biens qu'ils avoient pu tranfporter k Durfort (qu'on penfe être la même fortereffe qui fut depuis nommée fous Thierri III. Dordrecht) fortcrefle fituée a 1'endroit oü la Meufe découle par plufieurs embouchures, ik qui probablement fut placée a deflein dans cet endroit contre les invafions des Norinands. Zuentibolde affiegea cette fortert ffe, mais les approches en étant inacceffibles & caufe des Marais dont elle étoit environnée, il fut obligé de fe retirer fans pouvoir s'en rendre maitre. — Hijl. de la Patrie T. II, Liv. VI. p. 101 & fuivames.

Sluiten