Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

143

V IJ F D E BRIEF.

Gedeelte van een' brief van den Heer d'ansse de villoison aan den Heer M. tydewan, Hoogleeraar te Utrecht.

jf e crois, que feit vous, Monfieur, qui êtes fartii de Ét. scheidius , fgavant Profesfeur d'Harderwick, et qui avez eu la bonté de parler de moi d'une maniere trop obtigeante dans la Tradu&lon Hollandoife des Lettres de M. BjöRNSTariL, ou vous avez bien voulu rendre cömpte de mon Edition des Scholies cVHomere. Elle fimprime aftucllement a Fenife en a Ebl. in folio, avec des charatleres neufs que le libraire M. coleti a fait fondre expres, et qui font trés heaux. Un fgavant de Naples de mes amis a trouvé dans la Calabre un Dictionnaire grec Etymologique d?Hamer e , manufcrit, beaucoup plus ample que l'Apollonius quefaipublié Ce Dictionnaire que mon ami de Naples a la bonté de me communiquer, ren ferme un trés grand nombre de citations et de pasfages des anciens Critiques de PEcole d'Alexandrië. Je les inferera clans mon Edition des Scholies d'Homere, et enfulte je feral imprimer la Nouvelle Verfton greque de la Bible que fai trouvée a la Bibliotheque S. Mare. Fai ld, Monfieur, tout es les Nouvelles litteraires que je puls vous marquer poisr lepréfcnt. a Eenife, le 22. Aout, 1781.

Sluiten